Cheval et canicule : comment gérer son cheval en cas de fortes chaleur – Kavale

Nous vivons ces dernières années des étés de plus en plus chauds avec des épisodes réguliers de canicule. Ces périodes sont particulièrement difficiles pour les organismes humain mais également pour nos chevaux. Il est donc important de prendre certaines précautions afin de maximiser leur confort et leur bien-être.

Sommaire

1/ L'OMBRE

2 / LA DOUCHE

3/ L'ADAPTATION DE L'EXERCICE

4/ L'ALIMENTATION

5/ L'ABREUVEMENT

1/ L'OMBRE

Cela peut sembler évident mais il vaut mieux le souligner : un coin ombragé est indispensable ! Que ce soit un abri construit ou de la végétation dense, les chevaux doivent pouvoir se protéger des rayons du soleil à tout moment de la journée. N’oubliez pas que les température entendues à la météo sont les températures à l’ombre. En pleine canicule, la température au soleil est largement supérieure !

ABRI NATUREL OU NON, LE CHEVAL DOIT POUVOIR SE PROTEGER DU SOLEIL À TOUT MOMENT

Si vous disposez d’un box, l’idéal est de pouvoir y mettre votre cheval aux heures les plus chaudes de la journée et de le laisser dehors la nuit.

Attention aux zones d’ombre qui ne sont présentes qu’à certains moments de la journée, vous devez pouvoir vous protéger toute la journée.

2/ LA DOUCHE

La douche est la seule solution qui permet de diminuer rapidement et efficacement la température corporel du cheval et ainsi d'éviter les coups de chaleur. N'hésitez donc pas à doucher votre cheval même plusieurs fois par jour en cas de fortes chaleurs.

❄️ Le cheval ne peut pas subir de choc thermique. Plusieurs études ont montré que l'eau froide ne provoquait aucune myopathie (problème musculaire) ou autre problème physiologique (colique etc). Vous pouvez donc doucher abondamment à l'eau fraiche sans risquer de problèmes de santé de votre cheval. (Synthèses d'études scientifiques réalisées par Rehactive Equine )

Attention toutefois à débuter par les membres et à remonter progressivement par l'encolure afin de ne pas le surprendre et que cela reste un moment agréable.

3/ ADAPTATION DE L'EXERCICE

En été, surtout les jours les plus chauds, il est indispensable de revoir le planning des sorties et d’adapter les efforts demandés. Si une balade au pas à l’ombre peut être réalisée sans trop de précautions, il en est différent pour une séance d’obstacle ou même un trotting.

Préférez sortir votre cheval tôt le matin ou en fin de journée (ce qui évitera également d’être embêté par les insectes). Faites souvent des pauses, de préférence à l’ombre. Adapter la technicité de vos séances, c’est l’occasion de revoir des bases, de faire du stretching, une balade tranquille. Prévoyez un rafraîchissement. Si vous avez le sentiment que votre cheval et/ou vous serez dans l’inconfort, ne montez pas ! Écoutez-le, écoutez-vous. Jeux à pied, apprentissage de tours de cirques, balade en main… Il y a une multitudes de choses à faire avec son cheval quand il fait trop chaud pour monter !

4/ L'ALIMENTATION

L’HERBE SÈCHE EST MOINS NUTRITIVE, C’EST LE RISQUE DE VOIR LES CHEVAUX BAISSER EN ÉTAT

En plein été, l’herbe grillée n’est plus nutritive. La plupart des chevaux ayant fait des réserves au printemps ou ayant des besoins limités pour rester en bon état s’en contenteront. D’autres (plus âgés ou au contraire en pleine croissance, plus sportifs, moins rustiques…) auront besoin, à cette période, d’un complément en foin voire en granulés/floconnés etc, sous peine de voir leur état se détériorer.

⚠️ Il est possible que votre cheval ait besoin d'un complement en minéraux et vitamines (CMV), demander conseil à votre vétérinaire

6/ L'ABREUVEMENT

EAU PROPRE TOUJOURS À DISPOSITION

Il est évident que votre cheval doit avoir à disposition et en permanence, une eau parfaitement propre. L’idéal étant que le bac soit positionné à l’ombre pour éviter la chaleur et la profusion d’algues.

 ⚠️  De retour d’un effort physique, certains chevaux ne boivent pas immédiatement et attendent d’avoir repris souffle et rythme cardiaque alors que d’autres se jettent sur l’eau ; attention dans ce dernier cas ! Si vous proposez de l’eau à un cheval tout juste revenu du travail, encore très chaud, empêchez-le de boire d’une traite. Laissez-le boire quelques secondes puis retirez l’eau, pour lui proposer de nouveau 1 minute plus tard.

Vérifiez quotidiennement le bac d’eau ! L’hiver, le niveau descend lentement, les algues sont beaucoup moins présentes, il se passe souvent plusieurs jours sans avoir à refaire le plein. Mais l’été, l’eau s’évapore, les chevaux boivent plus, sans compter que certains malins aiment se rafraîchir en jouant dedans… Et c’est pourtant la période où le manque d’eau est le plus dangereux !

Votre compagnon équin a finalement les mêmes besoins que vous quand il fait chaud! Si vous suivez ces 5 points clés, vous pourrez tous passer un bel été.

À bientôt pour un nouvel article!

×