La peur à cheval, comment la surmonter ? – Kavale

La peur à cheval est un phénomène courant

Si pour la plupart des cavaliers elle est ponctuelle et survient parfois suite à un incident , elle peut vite devenir handicapante lorsqu'elle est récurrente. Dans les cas extrêmes, elle peut prendre le dessus sur le plaisir et mettre fin à la pratique de l’équitation.

Comment faire pour que cette émotion, pourtant utile à petite dose, ne prenne pas le dessus sur la passion?

Sommaire

1/ QU'EST CE QUE LA PEUR ?

2 / POURQUOI J'AI PEUR A CHEVAL ?

3/ COMMENT LA PEUR INFLUE SUR LA PRATIQUE DE L'EQUITATION ?

4/ 6 SOLUTIONS POUR RETROUVER LA CONFIANCE À CHEVAL

1/ QU'EST CE QUE LA PEUR ?

Tout d'abord il faut savoir que la peur est un phénomène parfaitement normal. Elle est l'une des émotions les plus ancienne du monde animal. À la base, la peur est un mécanisme de survie inné conçue pour générer une réaction de fuite ou de combat . Le cerveau détermine qu’il y a un danger et met le corps aux aguets, prêt à réagir à la menace, à se défendre, à fuir.

Dans certains cas, la  peur est “acquise”, “conditionnée”. Cela peut être par croyance, éducation, anticipation d’un danger qui n’existe pas réellement.

D'un point de vue physiologique, la peur est controlée principalement par une zone du cerveau appelée amygdale et dont la stimulation va générer une libération importante d'adrénaline dans le corps. Cette hormone va être à l'origine de plusieurs symptômes comme les tremblements, les maux de ventre...

Même si maitriser ses émotions et principalement la peur est une chose complexe, nous allons vous proposer quelques moyen pour la contrôler au mieux.

2/ POURQUOI J'AI PEUR A CHEVAL ?

Il existe une multitude de causes de peur lors de la pratique de l'équitation. Le plus souvent ce n'est pas une peur qui était présente initialement mais qui survient à la suite d'un évènement qu'il est important d'identifier. En effet comprendre l'origine de la peur est une première étape pour la combattre.

Voici différents exemples fréquents que nous avons listé afin de vous aider.

▪️ La peur suite à une mésaventure personnelle

C'est par exemple le cas typique de la chute à l’obstacle. Vous pouvez ensuite avoir peur lorsque la même situation de saut se représente. Pour certains cavaliers, cette crainte pourra se généraliser au simple fait de remonter sur un cheval.

Il est également possible de se faire peur sans tomber. Une situation où on échappe de peu à la catastrophe et qui a généré une sensation de peur peut avoir des répercussions sur le mental sur le long terme.

▪️ La peur suite à l’accident d’un proche

L’humain intellectualise beaucoup et est capable de projection et d’empathie: si vous avez été témoin ou qu’a été porté à votre connaissance l’accident d’un proche, cela peut suffire à induire en vous la crainte qu’un événement similaire puisse vous arriver.

▪️ La peur suite à une prise de conscience générale

C’est bien souvent la peur des adultes: la prise de conscience du danger que représente l’équitation (comme nombre d'activités dans la vie…)

Les nouveaux parents la ressente bien souvent à la naissance de leur premier enfant. La vision de la prise de risque et du danger évolue avec les étapes de sa vie personnelle .

▪️ La peur du débutant ou suite à la reprise de l’équitation

Monter à cheval n’est pas innée.

Poser ses fesses sur un animal de 500kg qui possède son propre cerveau et peut potentiellement s’emballer ou tomber lui même, cela demande une certaine habituation et de la pratique afin d’acquérir un contrôle rassurant.

▪️ La peur de la compétition

La peur en concours se traduit plutôt par un état de stress.

Le stress bien géré et modéré aide généralement à se dépasser. C’est le fait d’être envahit par cette émotion non contrôlée qui peut devenir néfaste à la performance en faisant perdre les moyens.

3/ COMMENT LA PEUR INFLUE SUR LA PRATIQUE DE L'EQUITATION ?

La différence fondamentale entre la peur à cheval et la peur lors de la pratique d’une autre activité est bien évidemment qu’elle peut avoir une influence sur notre partenaire équin.

Outre le fait de ressentir des sensations physiques désagréables (fréquence cardiaque qui s’emballe, gorge et poitrine oppressées, sueurs, perte de force dans les membres…), un animal sensible pourra ressentir cette tension émotionnelle et en déduire qu’un danger est présent. Il sera donc à fleur de peau, tendu.

Du côté du cavalier, la position pourra être dégradée et l'efficacité diminuée. En générant des signaux de peur, le cavalier peut malgré lui inquiéter le cheval qui perçoit que quelque chose n'est pas normal dans son environnement même si ce n'est pas réellement le cas.

Il peut aussi en découler une mauvaise compréhension entre le cheval et son cavalier, des refus, des dérobades; le cavalier n'a pas confiance et "stoppe" le cheval inconsiemment.

4/ 6 SOLUTIONS POUR RETROUVER LA CONFIANCE À CHEVAL

Rien ne sert de cacher sa peur pour faire bonne figure. Au contraire, en avoir conscience et l'expliciter permet déjà un premier pas vers la dédramatisation de la situation. On s’apercoit bien souvent que nous ne sommes pas seuls dans cette situation! Ensemble, on peut se soutenir et s’encourager.

Voici quelques pistes qui pourront vous aider à avancer. À mettre en place ponctuellement ou définitivement, c’est à vous de voir!

▪️ Changer de discipline

Parfois, la peur survient dans une discipline particulière suite à une mauvaise expérience ou par conscience d'un danger exacerbé. N’hésitez pas à vous remettre en confiance en changeant vos activités.

Vous avez peur en extérieur? Reprenez dans un lieu clos. Vous vous êtes fait peur à l’obstacle? Partez en balade ou faites du dressage. Et si vous aimez la compétition; il y en a dans toutes les disciplines!

Une idée de discipline pour reprendre confiance?

Le Mountain trail

Cette discipline en plein essor est parfaite pour prendre confiance. Elle s’effectue en main et/ou en selle et consiste à faire effectuer un parcours d’embûches à son cheval.(uniquement au pas dans le plus petit niveau )

Passage de passerelles, de pont basculant, d’eau, de troncs… Tout est noté (franchise, placements du cheval et du meneur, qualité de la relation…) Le but étant de faire le parcours le plus fluide et techniquement parfait.
N'hésitez pas à vous renseigner, il existe surement des structures qui peuvent vous accueillir proche de chez vous !

▪️ Changer de monture (pas celle de vos lunettes 🙃)

Il est parfois difficile d’admettre que votre poney ou cheval adoré n'est pas (ou plus) adapté à votre état émotionnel. Les implications sont très différentes s'il s'agit de votre propre cheval ou si vous montez en club. Un changement ponctuel de monture peut vous permettre de vous remettre en confiance sur un cheval avec lequel vous aurez moins de craintes afin de (re)prendre confiance en vous et en vos sensations. Voyez ce changement comme une étape dans la relation avec votre cheval et non pas un abandon, il faut parfois faire une pause pour mieux se retrouver.

▪️ Changer d’approche

Vous avez des craintes à cheval et vous sentez plus à l’aise à côté? Pas de souci: le travail à pied est riche et comporte ses propres compétitions. Travail en licol, en longe, aux longues rênes … Cela peut être une étape vous permettant de gagner en assurance et de créer une relation avec le cheval avant de passer à l’étape montée. Le travail à pied vous permettra aussi de mieux comprendre votre cheval et ses réactions et d'apaiser ainsi certaines craintes que vous pouvez avoir.

N'hésitez pas à prendre le temps d'observer votre cheval afin de mieux cerner son tempérament , cela vous aidera à mieux anticiper ses réactions et à arrêter d'imaginer le pire. ( 👉 Lire l'article : Les observables à connaitre pour cerner le tempérament d'un cheval )

▪️Se faire longer et être accompagné-e

Une méthode très utile en cas de peur est le fait d’évoluer aux 3 allures en étant longé voire de carrément tenter la voltige.
Le cheval est maîtrisé par un tiers, vous n’avez qu’à vous concentrer sur vos sensations, votre position et c’est un bon moyen de progresser en mise en selle pour être plus à l’aise une fois seul.

Vous pouvez aussi monter à plusieurs. Que ce soit en extérieur ou en carrière/manège, monter en groupe peut vous permettre de vous sentir plus en confiance. Vous pourrez aussi discuter avec d'autres personnes ce qui occupera votre cerveau et le détournera de la peur.

▪️ Lentement mais surement

Acceptez que le problème ne va pas se résoudre en une séance. Quand on a très peur, on ne progresse pas correctement et retrouver la confiance nécessite de la patience. Mieux vaut prendre le temps de gagner en confiance avec des situations peu anxiogènes, de trouver du plaisir et de se sentir serein avant d’aller plus loin.

Par exemple si vous avez une peur viscérale de galoper, ne vous forcez pas. C’est un coup à perdre vos moyens et que cela se passe mal. En prenant le temps, il y a de grandes chances pour que, plus vite que vous ne l’auriez pensé, vous vous ennuyiez au trot et ayez envie de goûter à de nouvelles sensations.

⚠️ Fuyez le moniteur qui vous force!

Si vous êtes totalement pétrifié voire en pleurs et que votre moniteur vous hurle dessus pour que vous fassiez quand même l’exercice, fuyez! Vous n’apprendrez rien d’autre dans ces conditions qu’à vous dégouter de votre passion.

En revanche, un enseignant qui a décelé une petite appréhension mais vous incite à faire un exercice en vous motivant de façon bienveillante cherche à vous faire vous dépasser car il sait que vous êtes capable, qu’il n’y a pas de danger spécial et qu’une fois l’exercice terminé vous serez fier de vous. Si vraiment vous lui expliquez que vous ne voulez pas, il ne devrait pas insister.

▪️Se faire aider d'un thérapeute et apprendre à gérer ses émotions

Les thérapeutes pouvant vous aider à gérer une peur paralysante sont nombreux et vous trouverez sûrement une approche qui vous convient (hypnose, sophrologie..).

La méditation est aussi une solution pour apprendre à mieux gérer ses émotions. Il existe de nombreuses application comme "Petit Bambou" par exemple qui peuvent vous initier à cette discipline.

La cohérence cardiaque est une technique de respiration que vous pouvez facilement mettre en place et qui peut vous aider à retrouver votre calme. Là aussi de nombreuses applications vous propose cette fonctionnalité afin de rythmé votre respiration et ainsi retrouver votre calme.

La peur à cheval n'est pas une fatalité

Vous avez en vous les ressources pour la combattre et nous espérons que ces astuces vous permettront de trouver les clés pour la surmonter. Parlez-en à votre enseignant et, si elle persiste, n’hésitez pas à demander de l’aide.

À bientôt pour un nouvel article!

×